Grand Carême et jeûne

Ce lundi 27 février 2017 sera le premier jour du Grand Carême ( lundi pur ) et le dimanche 26 sera donc le dimanche du pardon.

«  Le Seigneur dit : Oui, si vous remettez aux hommes leurs manquements, votre Père céleste vous remettra aussi ; mais si vous ne remettez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous remettra pas vos manquements. Quand vous jeûnez, ne vous donnez pas un air sombre comme font les hypocrites : ils prennent une mine défaite, pour que les hommes voient bien qu’ils jeûnent. En vérité je vous le dis, ils tiennent déjà leur récompense. Pour toi, quand tu jeûnes, parfume ta tête et lave ton visage, pour que ton jeûne soit connu, non des hommes, mais de ton Père qui est là, dans le secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. Ne vous amassez point de trésors sur la terre, où la mite et le ver consument, où les voleurs percent et cambriolent. Mais amassez-vous des trésors dans le ciel : là, point de mite ni de ver qui consument, point de voleurs qui perforent et cambriolent. Car où est ton trésor, là sera aussi ton cœur.  »

Le jeûne alimentaire

Pendant le Grand Carême, la plupart des fidèles pratique un jeûne alimentaire qui répond à certaines règles générales. Cependant, ces règles, décrites ci-dessous, ne doivent pas être appliquées aveuglément : selon la tradition des Églises d’Orient toute décision de jeûner se fait en consultation avec son Père spirituel (généralement son confesseur) afin d’en définir les modalités, adaptées à la personnalité de chacun (c’est ainsi que certains Pères, paradoxalement, peuvent recommander du repos à ceux qui sont incapables de s’en accorder).

Les règles générales du jeûne consistent à s’abstenir totalement de viande et de laitages (et certains jours de vin et d’huile). Cependant, le carême n’est pas pratiqué de la même manière les jours de la semaine (c’est-à-dire du lundi au vendredi), et en fin de semaine. En effet, le samedi (jour du sabbat) et le dimanche (jour du Seigneur) sont considérés par l’Église orthodoxe comme jours de fête incompatibles avec un jeûne trop strict. Tandis que l’on s’abstiendra pendant la semaine de viande, d’huile (comme de toute matière grasse) et de vin, en se limitant de préférence à un seul repas par jour (le soir), il est en revanche permis les samedis et dimanches de carême de prendre deux repas par jour, accompagnés d’huile et de vin (mais pas de viande).

Règles générales du jeûne alimentaire
Du lundi au vendredi Samedi et Dimanche
De préférence un seul repas par jour Deux repas par jour
Ni huile ni vin Huile et vin autorisés
Aucun produit d’origine animale.
(Ni viande, ni poisson, ni produits laitiers, ni œufs.)
Aucun produit d’origine animale.
(Ni viande, ni poisson, ni produits laitiers, ni œufs.)

Ces règles de jeûnes alimentaires doivent s’accompagner de méditations, d’efforts spirituels, d’assistance aux offices, sans quoi elles perdent tout intérêt spirituel et omettent ce qui en constitue le sens.

Chaque jour de Carême sera récitée deux fois chaque jour la prière de saint Éphrem le syrien

« Seigneur et Maître de ma vie,
ne m’abandonne pas à l’esprit de paresse, de découragement,
de domination et de vaines paroles ! (une métanie)

Mais fais-moi la grâce, à moi ton serviteur,
de l’esprit d’intégrité, d’humilité,
de patience et d’amour ! (une métanie)

Oui, Seigneur-Roi,
accorde-moi de voir mes fautes
et de ne pas condamner mon frère,
car Tu es béni dans les siècles des siècles ! (une métanie)
Amin. »

 Note : il s’agit là des règles de base du jeune mais l’essentiel est l’esprit de dépouillement pour pouvoir se consacrer à l’essentiel, au spirituel. Donc que penser d’une personne qui jeûnerait scrupuleusement mais passerait tout son temps sur internet parce qu’il aime cela et cela lui « passe le temps » allant jusqu’à négliger le temps qui doit être consacré au spirituel. Nous sommes d’accord que son jeûne n’aurait plus beaucoup de sens.

 * Vous trouverez ici une page bien documentée : https://fr.wikipedia.org/wiki/Carême_du_rite_byzantin

Message de Noel du Père Michel

Nous voici arrivé à ce grand moment, Noël, La Nativité, la naissance de l’enfant divin, la naissance de notre Seigneur, mais peu importe la dénomination que nous utilisons l’essentiel est de ne pas oublier ni faire passer au second plan ce que célèbre réellement cette fête.

Lorsque le Christ est né dans le plus grand dépouillement, les anges du ciel ont entonné des chants d’allégresse, les astres du ciel eux-même ont brillé de leur plus bel éclat afin de faire connaître au monde la venue de l’Enfant Dieu.Des mages ont effectué un long et périlleux trajet pour venir le reconnaître et ont mis leur vie en péril en refusant d’obéir à leur roi terrestre. Et les rois de ce monde ont tremblé car ils savaient que le seul vrai Roi était né.

Il nous faut regarder l’enfant, notre Amour, dans son berceau. Et il nous faut le regarder en nous sachant devant un mystère. Nous devons, par la foi, accepter ce mystère et, par la foi également, en approfondir le contenu. Et pour cela, nous avons besoin des dispositions d’humilité d’une âme chrétienne.

Déjà au moment de Sa naissance, s’opposaient ceux qui servaient le monde et ceux pour qui le monde n’était qu’un passage vers le vrai Monde.

Aujourd’hui ce monde où nous vivons dispose de moyens de diffusion, d’armes d’intoxication psychiatrique tellement puissants qu’il arrive à faire fléchir la foi de ceux qui se risquent à laisser entrouverte la porte qui doit séparer le monde et ceux qui ne veulent pas de ce monde.
Le seul moyen de résister c’est de bien verrouiller cette porte à l’aide du verrou de la foi.

Nous qui nous présentons comme chrétiens nous devons pour vivre ce Noël comme de vrais disciples de Christ, certes pas tout quitter pour vivre pauvrement, non, cela n’aurait aucun sens. Mais l’actualité du monde peut pour une fois se retourner contre lui.
Regardons nos Frères et Soeurs d’Orient et plus particulièrement en Irak et Syrie, ainsi qu’en Asie et d’autres régions dont on parle moins! Pour la majorité ils n’ont plus rien et en se rassemblant pour fêter la naissance du Sauveur ils risquent de perdre ce qui leur reste, leur vie.
Ils vont se rassembler dans des Eglises en ruine, dans des maisons privées, parfois dans des endroits secrets.
La flamme qui brillera dans leurs yeux ne sera pas la flamme de joie qui brille dans les yeux de ceux qui penseront déjà au délicieux repas qui les attends, priant pour que la messe soit rapidement finie pour rentrer bien au chaud déguster un bon repas et du bon vin, oubliant rapidement, si ils l’ont écouté, le message que leur prêtre a voulu faire passer, message d’amour, d’humilité de partage. La flamme qui brillera dans les yeux de nos Frères et Soeurs d’Orient sera la flamme de l’Esprit, la flamme de la foi, la flamme de ceux pour qui être conviviés à la table du Seigneur est plus agréable que le plus doux des miels. Pour ceux qui en auront la chance leur seul repas festif sera le partage du pain entre Frères et Soeurs.

Dans une famille, lorsqu’un Frère ou une Soeur souffre son Frère ou sa Soeur souffre aussi, nous souffrons donc aussi en pensant et priant pour nos Frères et Soeurs déshérités où qu’ils se trouvent.

Aucune culpabilité donc de profiter du confort que nous avons mais n’oublions pas le sens chrétien de Noël ni simplement ce qu’implique être chrétien, c’est ce qui doit être le coeur de la célébration de cette fête.

Nous devons, en effet, reproduire en nous le Christ vivant, en connaissant le Christ, à force de lire la Sainte Ecriture et de la méditer, à force de prier, comme maintenant, devant la crèche.

Chers Frères et Soeurs je vous souhaite une bonne fête de la Nativité à vous et vos familles.
Soyez bénis.
Père Michel – Archiprêtre et chorevêque
Mission saint Seraphim de Sarov
Eglise Byzantine Hors Frontière

Office de petite pannychyde pour le père Hamel

Ce samedi 30 juillet à 20h00 les prêtres et fidèles de l’EBHF prieront un office de petite pannychyde pour le père Hamel, nous vous invitons à vous joindre à nous par la prière.

Ordination à la prêtrise le mercredi 20 juillet 2016

Ce mercredi 20 juillet 2016 j’ai eu la grande joie et l’immense honneur d’être ordonné prêtre par notre bien aimé Evêque Mgr. Dominique.

Le lendemain jeudi 21 juillet nous avons tenu un Office de la Pannychide

Message de Pâques de Père Michel

Image christ est ressuscitéChers Frères et Sœurs,

En ce jour où nous célébrons la résurrection de notre Seigneur j’aurais aimé vous faire parvenir un texte flamboyant comme Sa résurrection.
Mais non, j’en suis incapable ! Comme ce vendredi mes yeux sont restés secs même si mon cœur pleurait et saignait conscient que mon Amour, mon Dieu mourait sur la croix pour moi, en ce jour, je suis incapable d’exprimer avec les mots qu’il sied le bonheur et la certitude de l’existence du Plan divin que cela confirme.
Je vous avoue qu’à un moment, le doute, la peur, l’horreur m’ont envahi ! « J’ai abandonné Dieu » « j’ai » car « Lui » ne m’abandonnera jamais.
C’est là que mon orthodoxie m’a sauvé, m’a sauvegardé de la chute sans fin provoquée par l’abandon de Dieu. Mais non, mon cher Michel, tes yeux n’ont pas pleuré pour le sacrifice de ton Dieu ? Mais ne penses-tu pas que c’est parcequ’ils avaient déjà tellement pleuré que les larmes étaient taries ?
Dieu a envoyé son Fils mourir pour nous car Il nous connait mieux que nous. Les « bondieuseries » telles que l’Eglise de Rome affectionne ne comptent pas à Ses yeux.
Alors chers Frères, chères Sœurs et moi-même, oui nous sommes pleinement serviteurs de notre Dieu et de Son Fils par le simple fait que nous reconnaissons n’avoir pas apprécié à sa juste valeur Son Sacrifice.
Christ est ressuscité oui il est vraiment ressuscité !

Père Michel

Messages de Pâques de notre Evêque

Message de Pâques de Vladyka Leonid – Evêque de Caen

Pas à pas, mes soeurs, mes freres, échelon après échelon, avec courage, avec détermination, avec joie, malgré les épreuves de la vie, malgré les attaques sournoises du Malin, ensemble nous avons escaladé , dans cette Nuit Obscure , les degrès de la voie qui mène au réveil, à la Résurrection.

Nous avons appris , chaque jour, parce que nous étions en conscience de ce temps de carême, de l’un l’humilité, de l’autre l’abnégation, de cet autre encore l’espoir, car le temps de carême n’est pas seulement un temps d’abstinence, c’est un merveilleux temps pour se retrouver soi même, rompre avec les habitude, se rendre plus présent encore à notre Pere céleste.

La Nuit Obscure, nous la traversons souvent dans cette vie, et plus intensément encore lors de la Semaine de la Passion. Nous prenons conscience de nos imperfections dont la premiere est l’oubli. Nous oublions que notre Dieu s’est sacrifié, a donné Sa vie pour nous sauver…. quelle divinité ancienne aurait poussé si loin l’humilité .
Dans la nuit de la Passion, depuis le jardin de Gethsemani au Golgotha nous revoyons avec terreur le poids de la solitude dans laquelle se trouvait Notre Seigneur et cela , par éveil intérieur, nous saisit au coeur, nous angoisse car nous aussi nous l’abandonnons si souvent .
Simon Pierre, Kephas, l’a renié trois fois…. mais nous ….combien de fois avons nous renié la vie, le Christ ? Non pas intentionnellement, mais par oubli….

Voila pourquoi nous sommes accompagnés dans cette Nuit Terrible par les filles de Sainte Sophie, Vérité, Espérance et Charité…. et voila qui nous illumine alors que les Saintes femmes , s’en revenant du tombeau et de leur rencontre avec l’ange, nous transmettent avec des transports de joie ces mots extraordinaires
CHRIST EST RESSUSCITE !

° Mgr. Leonid

 

Groupe de prière St Seraphim Thaumaturge de Sarov

St Seraphim - coins arrondisChers Frères et Soeurs,

nous avons le plaisir de vous informer que notre humble Mission Saint Seraphim de Sarov a rejoint un groupe de prière à Saint Seraphim de Sarov.

Ce groupe est composé de religieux, de laïcs engagés dans la catéchèse, groupe de prières etc. Ce groupe de prière est né en 1986 après la prière de toute les religions pour la Paix à Assise ville de la paix. Nos priants sont répartis à travers le monde.

Chaque dernier vendredi du mois à 20.00 GMT nous prions l’hymne Acathiste à notre Père Saint et théophore Seraphim de Sarov.

Vous pouvez télécharger l’acathiste à Saint Seraphim de Sarov ici :ACATHISTE-SAINT-SERAPHIM-DE-SAROV

Si vous désirez nous rejoindre:

Nom et Prénom:
Pays*
Religion

Il n’y a aucunbe obligation mais si cela vous est possible, donnez nous les informations demandées afin de mieux connaître nos fidèles, pour le moins donnez nous votre pays

Vous êtes dans nos prières.

Message de Noel de Mgr. Leonid

Message de Noel de Mgr. Leonid – Eglise Byzantine Hors Frontière

voici que s’achève la longue marche vers cette belle nuit de lumière, cette nuit splendide et unique où, dans un ciel de velours profond et doux, luit une étoile à nulle autre pareille .
Elle nous trace un chemin vers Celui qui est né d’une Vierge pure par la Toute Puissance créatrice de Vie de l’Esprit Très Saint Bon et Vivifiant .
Christ est né, il vient pour nous sauver.
Alors soyons dignes de Son immense sacrifice, de l’insondable mystère de l’Incarnation divine.
Dieu voulait parler à tous ses enfants individuellement, voila pourquoi Il s’est incarné dans Son propre Fils, le Verbe inaltérable.
Vivons dès à présent en dignité, vivons en hommes et en femmes debout, forts et compatissants .
Ne laissons au monde des ténèbres aucune possibilité de nous atteindre et « confions nous nous mèmes les uns aux autres et toute notre vie au Christ notre Dieu »

icone nativite« Ta naissance, Ô Christ, notre Dieu, a fait resplendir dans le monde la lumière de l’intelligence.
Ceux qui servaient les astres
sont instruits par l’astre de t’adorer,
Soleil de Justice, et te contempler,
Orient venant des hauteurs.
Seigneur, gloire à toi ! » (tropaire de la Nativité)

Mon message pour cette fête de la Nativité, chaque fois renouvelée, chaque fois unique, rejoint le simple souhait de l’unité des chrétiens autour de la naissance de Jésus de Nazareth.
Soyons UN comme UN est notre Dieu, en trois personnes.
Soyons UN comme est Un la miséricorde du Pere, l’amour du Fils et la Communion du Saint Esprit
Soyons UN dans la tendresse ineffable de Marie, la Toute Sainte Theotokos, Mère de Dieu pour laquelle, à l’occasion de cette nativité nous chantons :
« Toi plus vénérable que les chérubins et plus glorieuse incomparablement de que les séraphins, qui sans tâche enfantas Dieu le Verbe, toi véritablement la Mère de Dieu nous t’exaltons.
Que la naissance du Christ Sauveur nous emplisse de joie et de toutes les grâces célestes.

Mgr Leonid

Consécration épiscopale de Mgr Leonid

Mgr Leonid-Mgr Heigo05

Hier dimanche 29 novembre à 10h30 a eu lieu la consécration épiscopale de Mgr Leonid. en la chapelle St Jean le Russe de la Mission de la Sainte Croix. Le consécrateur était Mgr Heigo Ritsbek, archeveque estoniene de Talinn, primat de l’HCCI pour l’Europe.

Pour voir les photos de la consécration de Mgr Leonid cliquez ici

L’ Eglise Byzantine Hors Frontière et son logo

logoebhfLe message que nous souhaitons transmettre au travers de ce logo est de montrer les deux aspects complémentaires de notre ecclésiologie – un pont vers l’unité … église d’orient et d’occident = une seule église, celle de Jésus Christ notre seigneur Dieu et sauveur

Juridiction : L’Eglise Byzantine Hors Frontiere, par suite de décisions récentes, ne dépend plus de Mgr Serge (Burglé)
L’actuel responsable est donc l’archipretre Leonid

* Nous voulons remercier notre paroissienne Ingrid pour ce magnifique travail et prions le Seigneur de la combler de Ses bénédictions.